2017

ILS RACONTENT LEUR MILLÉSIME

<< Retour
>> Contactez cette personne
Lundi 25 septembre 2017

Domaine Henry |

Laurence et François Henry : "2017 est un millésime hors norme...”

Le domaine Henry compte 11 ha en appellations Languedoc-Saint Georges d’Orques, Languedoc-Grés de Montpellier et en IGP Collines de la Moure qui sont cultivés en agriculture biologique.

L’actu du domaine :
Leur tête de cuvée "Les Chailles", millésime 2015, est à nouveau commercialisée. Elle n’avait pas été produite depuis 2007.

Les vendanges se sont déroulées du 23 août au 8 septembre 2017.

Des vendanges exceptionnellement précoces

Le cycle a débuté sans événement climatique majeur avec un hiver classique. En mai, nous avons connu des épisodes de chaleur et de belles précipitations qui ont amené quelques attaques précoces de black-rot, mais peu d’oïdium. Début juin, des attaques violentes de mildiou ont défeuillé la vigne. L'été avec ses épisodes d'extrême chaleur - et juste une pluie en juillet - a fait cavaler la vigne. Étonnement, elle n'a pas subi de gros stress hydrique. Juste des blocages de maturité, notamment sur les grenaches, très sensibles. A la veille de ces vendanges exceptionnellement précoces, l'état sanitaire était très sain. Nous n'avons pas eu besoin de trier cette très belle récolte.

Une récolte dramatiquement faible
Au départ, tout le monde prédisait une récolte sympa - plus conséquente qu'en 2016 - car les grappes étaient belles ! Mais les grains sont restés petits et à la sortie, ils ont produit peu de jus. Les autres facteurs sont le gel dans certaines parcelles. Et les sangliers qui ont détruit à 98%, 3 ha de cinsault et de grenache, juste avant la récolte.

Au final, nos volumes sont en baisse de 70% par rapport à une année dans la norme comme 2015 et de 35% par rapport à 2016.

Mais une récolte d'une grande finesse sur le terroir de Saint-Georges d'Orques
On se retrouve avec une très belle récolte. Ce n'est pas spectaculaire, mais les jus sont d’une grande finesse. Autre paradoxe de ce millésime qui a étonné tout le monde : 2017, est l'année du mourvèdre alors que ce cépage aime avoir la tête au soleil (il aime la chaleur), et les pieds au frais (car il n’aime pas manquer d’eau). Notre terroir de Saint-Georges d'Orques et certainement les labours que nous pratiquons, expliquent la qualité remarquable de ce mourvèdre vendangé en dernier, à savoir le 8 septembre.

Les "vacances" à la cave
Les fermentations malolactiques se sont déroulées rapidement, la plupart sous marc, sans aucun problème. Avec, étonnement dès le début, des goûts nets, des fruits très francs, des couleurs pas profondes, certes, mais toniques. Ce millésime a déjà beaucoup d'éclat. Le mourvèdre qui est en train de finir tranquillement ses fermentations, a déjà des tanins soyeux. A noter que cette année, nous avons extrait au minimum. Nous avons fait de très légers remontages, juste pour mouiller le dessus du chapeau de marc. A la cave, c’était presque les vacances cette année.

En résumé, ce millésime est complètement hors norme. Je n'ai jamais vendangé aussi tôt. Je n'ai jamais fini les vendanges aussi tôt. Je n'ai jamais cuvé aussi légèrement. Et je n'ai jamais eu autant de jus aussi bons sans rien faire. Ce millésime s'est fait presque tout seul. Reste à savoir si les jus vont tenir. Nous sommes confiants.

 

François Henry, vigneron du domaine Henry à Saint Georges d’Orques
Appellations Languedoc-Saint Georges d’Orques, Languedoc-Grés de Montpellier et en IGP Collines de la Moure