ACTUALITÉS DU SUD DE LA FRANCE

<< Retour
Lundi 03 juillet 2017

Les Vignerons du pays d’Ensérune misent sur les vins premium

Les Vignerons du Pays d'Ensérune (VPE) ont investi 10 M€ dans la modernisation de leur cave de Cazouls-les-Béziers. Avec ce nouvel outil, ils misent plus que jamais sur la montée en gamme et le développement de leurs vins premium.

L’investissement s’inscrit dans un projet global de restructuration des sites du groupement coopératif, issu du regroupement de dix caves coopératives (Maraussan, Capestang, Nissan, Colombiers, Cazouls, Puisserguier, Montady, Maureilhan, Cazedarnes, Lespignan). Seuls deux sites de vinification sont conservés : Cazouls-les-Béziers, rénové cette année et Nissan-les-Ensérune, dont la modernisation est programmée en 2019-2020.

Entre 30 000 et 40 000 hl de vins premium

Sur le site de Cazouls, les dirigeants ont fait le choix stratégique d’un outil doté d’équipements pour répondre à tous les marchés. Mais l’accent a été mis sur les vins premium, c½ur de la stratégie de développement du groupe. « Sur les 100 000 hl vinifiés jusqu’ici sur ce site, 30 000 à 40 000 hl sont destinés à nos marchés premium », précise Jean-Bernard Abassie, le président de VPE.

Avec une réception optimisée, la capacité de production de Cazouls a été portée à 150 000 hl. Le site pourra traiter jusqu’à 1 000 tonnes/jour. À partir des quatre quais de réception, un système de distribution permet d’orienter les raisins vers quinze différentes voies, pour suivre des processus de vinifications spécifiques, en fonction de la sélection parcellaire réalisée en amont. Un quai égoutteur a été prévu pour les rosés, pour obtenir des vins très clairs comme le demande le marché.

Dans l’atelier rouge, les vins pourront être vinifiés de trois manières différentes : thermo, macération préfermentaire à chaud ou mix, selon le profil des vins souhaités Un chai spécifique est dédié aux vins premium, avec vingt-quatre cuves inox de plus petite taille (150 à 430 hl).

Enfin l’atelier blanc et rosé a été pensé pour permettre un traitement rapide des jus. Le chai de débourbage vise à valoriser les bourbes pour extraire le maximum d’arômes variétaux des raisins. La cuverie tout inox offre des capacités de 150 à 3 000 hl pour s’adapter à toutes les sélections. Les filtres rotatifs ont été remplacés par deux filtres tangentiels.

Nos adhérents ont fait d’énormes efforts pour améliorer la qualité de leurs raisins

« Cet outil conforte notre stratégie de montée en gamme. Nos adhérents ont fait d’énormes efforts pour améliorer la qualité de leurs raisins, nous allons pouvoir les valoriser au mieux avec tous ces équipements. Notre positionnement sur le marché premium permet de nous démarquer pour ne pas nous retrouver en concurrence avec les vins espagnols premiers prix. Nos adhérents s’y retrouvent. En 2016, ils ont touché, en règlement de la récolte 2015, un revenu net de 6 041 €/ha », assure la directrice Nathalie Boisjot.

Reste que les aléas climatiques peuvent jouer les trouble-fêtes. En 2016, la sécheresse a ramené le volume de la récolte du groupement à 185 000 hl (contre 260 000 hl en 2015). Et le gel de cette année qui a touché 800 ha sur 3 200 ha pourrait à nouveau amoindrir la production.

[ Source Vitisphere ]