ACTUALITÉS DU SUD DE LA FRANCE

<< Retour
Lundi 15 mai 2017

Appelation Pic St Loup : elle fait désormais partie des World Class Wine

Trois mois après la publication du décret l’inscrivant dans les fonts baptismaux des AOP françaises, cette appellation fait le point sur ces résultats économiques. Ils valident son positionnement haut de gamme.

« Nous jouons maintenant dans la cour des grands vins du monde » indique Régis Valentin, président de Pic Saint Loup, le 11 mai lors d’une présentation où la presse a pu découvrir des vieux millésimes. Alors que l’AOP a obtenu son décret le 31 janvier 2017, elle fait la preuve de son positionnement haut de gamme. « Une fierté pour les vins du Languedoc » commente Jérôme Villaret, délégué général du Conseil interprofessionnel des vins du Languedoc. Ce dernier met en avant les très bons scores de l’appellation obtenus dans le Wine Advocate récemment. Sur les 26 références soumises à la dégustation, la moitié a obtenu une note supérieure à 90 dont Château Puech-Haut qui décroche 96 pour la cuvée Closerie du Pic. Et Jérôme Villaret de commenter : « Pic Saint Loup fait désormais partie des « World Class Wine ».

Un prix moyen de 19,23 euros/col sur le web 

De quoi certainement conforter les ventes de l’appellation particulièrement appréciée des cavistes. 7 cavistes parisiens sur 10 la référencent pour un prix moyen de 17,40 euros le col. En GD, l’appellation progresse avec un référencement dans presque 40 % des établissements contre 33 % en 2015. Le prix moyen y est convenable à 6,52 euros/col. D’ailleurs, c'est sur le web que l’appellation réussit le mieux sa valorisation avec un prix moyen de 19,23 euros/col. Le vrac évolue entre 250 et 300 euros/hl.

La progression de l’appellation se concrétise également en volume. Partie d’une production de 2,2 millions d’hl en 2006-2007, elle produit aujourd'hui 5,8 millions d’hl… parvenant ainsi à plus que doubler son offre. 53 caves particulières, 3 caves coopératives et 15 négociants opèrent pour commercialiser les 5,9 millions de cols commercialisés. 

Reste maintenant à l’appellation de transformer durablement son succès : un challenge après la grêle de l’été 2016 qui a entamé les volumes de 2016 de presque 25 %.

 

[  Source Vitisphere / Mai 2017 ]