Mardi 18 octobre 2016

Le château de Flaugergues se dote d’un nouveau chai

La famille de Colbert veut écrire une nouvelle page de l’histoire du Château de Flaugergue avec son projet Vinofolia « Un Vignoble remarquable dans la ville de Montpellier en 2020 ». L’inauguration ce jeudi 13 octobre d’un nouveau chai en est la première étape.

Pérenniser les activités viticoles du château de Flaugergues  sur la commune de Montpellier : c’est l’objectif du projet Vinofolia, porté par la famille de Colbert, propriétaire  de cette folie montpelliéraine de la fin du XVIIe siècle et de ses 25 ha de vignes.

Inauguré ce jeudi 13 octobre, le nouveau chai de vinification est la première étape de ce projet. 1,8 M€ ont été investi dans la construction de ce nouvel outil de production, au design étudié pour s’intégrer au patrimoine classé Monument Historique du site. « L’ancienne cave datait de 1897, sa taille, son équipement de 1985 et sa situation au cœur du mas de réception n’étaient plus du tout appropriés à notre activité viticole », précise Pierre de Colbert, vigneron depuis 2002 dans l’exploitation familiale. 

Une signature design dans un environnement classé

Ce chai très design déploie deux corps de bâtiments enchâssés avec une toiture dans la continuité des murs. Il sera ultérieurement habillé d’une enveloppe métallique, pour se fondre dans le paysage. L’intérieur accueille 26 cuves en inox à double chemise, permettant une cuvaison par parcelles avant assemblage (capacité totale : 2800 hl). Outre le design, une attention particulière a été apportée à l’impact environnemental.  La cave est dotée d’une station d’épuration dédiée au traitement des effluents. Le béton cellulaire a été retenu pour sa bonne inertie thermique, assurant ainsi une climatisation naturelle. L’inox, surface lisse et facile à nettoyer, génère des économies d’eau potable …  « Réduire l’impact sur l’environnement  est une évidence  lorsque vous habitez et cultivez un ilot de verdure  au cœur  d’une  agglomération  comme  Montpellier. Nous  nous  appuyons  entre autre  sur la démarche pragmatique et globale HVE (Haute Valeur Environnementale) », explique le vigneron. Le château de Flaugergues vise l’obtention de  cette  certification en 2020, le premier audit étant prévu pour janvier 2017. Cet investissement sera complété l’an prochain par une ligne de mise en bouteille et une centrale d’azote.

Une offre oenotouristique enrichie

La nouvelle cave, qui sera ouverte aux visiteurs, vient enrichir l’offre oenotouristique déjà très variée proposée par Flaugergues : visite du château et de ses jardins, dégustation au caveau, table gourmande et accords mets /vin au restaurant Folia, séminaires et afterworks autour du vin…. La famille de Colbert accueille 60 000 visiteurs par an. Les prochains investissements devraient également concourir au développement de l’activité oenotouristique. Le chantier des vignes remarquables prévoit la replantation de 10 ha autour du château, avec notamment l’introduction d’un nouveau cépage, le morastel.  Puis suivront le palissage et l’irrigation de certaines parcelles. En parallèle, un travail sera mené sur l'équilibre du milieu : plantes auxiliaires, enherbement maîtrisé, haies…

Le Jardin des Vignes est le dernier volet du projet, souhaité par Henri de Colbert qui désirait créer un lien entre le jardin et le vignoble, un espace de découverte sensorielle et initiatique de la vigne et du vin. Dans ce Jardin des Vignes, imaginé par la paysagiste Amélie Vallon, le visiteur pourra découvrir différents cépages historiques et locaux, mais aussi une palette de plantes illustrant la multitude d’arômes que l’on retrouve dans les vins de Flaugergues.

Enfin la famille de Colbert n’exclut pas de recourir aux investissements collaboratifs pour ses futurs projets, associant ainsi tous les « amis de Flaugergues » qui souhaitent partager le « bouillonnement » de cette folie viticole.


[ Source Vitisphere ]