ACTUALITÉS DU SUD DE LA FRANCE

<< Retour
Mardi 14 juin 2016

Vinadéis met le cap sur l’international

Lors de l’assemblée générale de Vinadéis, les dirigeants, forts de résultats en nette amélioration, ont insisté sur la nécessité d’un développement à l’international.

Ça va mieux, mais ce n’est pas gagné. C’est en substance le message qu’ont délivré les dirigeants de Vinadéis lors de l’assemblée générale du 10 juin à l’abbaye de Fontfroide. En 2015, le groupe coopératif atteint le chiffre d’affaires record de 308 millions d'euros, dont plus de 100 millions à l’international. « En 5 ans, nous avons doublé la taille du groupe. Nous réalisons cette année un résultat de 4 M€ pour l’ensemble des sociétés intégrées. Pour la seconde année, nous allons reverser des dividendes à nos coopérateurs actionnaires », a annoncé Bertrand Girard, président du Directoire.

 

La partie est pourtant loin d’être gagnée, a-t-il poursuivi, resituant ces résultats dans le contexte mondial. « Les vins français ne cessent de perdre des parts de marché à l’export.  Et le Languedoc-Roussillon ne représente que 1 % des exportations françaises en valeur. Nous sommes microscopiques à l’échelle mondiale. Notre région a pourtant des atouts, notamment avec ses vins de cépages, mais avec un delta de prix majeur avec nos concurrents ».

"Notre avenir dépendra de notre capacité à nous internationaliser"

L’international est pourtant un axe majeur de la stratégie de développement du groupe. « Notre avenir dépendra de notre capacité à engager une stratégie à long terme pour nous internationaliser », affirme le dirigeant. La démarche est déjà engagée : avec 100 millions € de chiffre d’affaires à l’international, Vinadéis est le troisième opérateur français derrière Castel et les Grands Chais de France. En l’espace de 4 ans, il a implanté quatorze bureaux avec des équipes Vinadéis à l’étranger, un chiffre qui devrait être doublé d’ici 2 à 3 ans. Deux concept stores mettant en valeur ses produits seront ouverts dans les prochains mois en Asie.

Les marques sont un autre axe fort de développement du groupe. Avec l’appui du groupe coopératif In Vivo, entré l’an dernier au capital, Vinadéis veut poursuivre sa montée en gamme, notamment avec la mise en avant des domaines et châteaux dont le chiffre d’affaires atteint 40 millions € en 2015. Chez Cordier-Mestrézat, filiale de Vinadéis, la marque Cordier a été entièrement relookée et s’apprête à s’étoffer avec le lancement d’une gamme de vins de cépage en IPG Oc.

"Nous avons pris la décision de rajeunir et de féminiser le conseil d’administration de la SCA du Val d’Orbieu"

Joël Castany, président du Conseil de surveillance, a posé quelques jalons pour le futur. « Nous voulons dynamiser la structure à tous les niveaux. Le 12 et 13 juillet, nous nous réunissons en séminaire pour réfléchir à nos perspectives d’évolution. Mais, d’ores et déjà, nous avons pris la décision de rajeunir et de féminiser le conseil d’administration de la SCA du Val d’Orbieu en doublant le nombre d’administrateurs pour faire entrer prioritairement des jeunes et des femmes », a-t-il annoncé.

Autres pistes de réflexion à l’étude : la création d’une branche « dérivés » pour travailler sur la valorisation des sous produits du vin et notamment l’alcool, la construction d’une « winery », vitrine des savoirs-faires de l’entreprise, des alliances avec des partenaires étrangers pour investir ensemble dans des réseaux de distribution à l’international… «Cet après-midi, lors de notre AG extraordinaire, nous avons voté le prolongement pour 50 ans de plus, de notre groupement coopératif créé en 1967 par sept vignerons des Corbières. N’est-ce pas le meilleur de gage de confiance en l’avenir ? »,  a-t-il conclu.


[ Source Vitisphere ]