Lundi 11 janvier 2016

Atonie des exportations de vins à indication géographiques

Alors que 2015 avait commencé sur les chapeaux de roues, l’export des vins du Languedoc-Roussillon s’est ralenti en fin d’année. A 10 mois, c’est la stabilité qui ressort des statistiques officielles, sauf pour la valeur des exportations de AOP, en hausse de 7,5%

Les services statistiques du ministère de l’agriculture estiment à 2,3 millions d’hl le volume d’IGP expédié hors de nos frontières (en retrait de 7% par rapport à 2014) sur les 10 premiers mois de l’année. Les exportations d’AOP sont stables à 5 millions d’hl.

En valeur, les exportations d’IGP sont stables à 523,4 millions d’euros. La seule bonne nouvelle vient des exportations d’AOP qui progressent de 7,5% à 174,5 millions d’€.

Agreste relève également le retrait du premier débouché des vins du Languedoc-Roussillon, l'Europe (retrait de 14,2% en volume et de 6,9% en valeur par rapport à 2014). Le marché des pays tiers progresse heureusement, à l'instar de la Chine où la valeur est en hausse de 21,3% et les volumes de 8,5% (par rapport à la moyenne des années 2012 et 2013). Par ailleurs, les Etats-Unis progressent de 4% en valeur mais recule de 11 points en volume.



[ Source Vitisphere ]